Calendrier des RDV lunaires 2020

La seule option qui permet de définir un calendrier simple, consistant, précis et durable, conforme aux textes scripturaires, est définie ci-dessous:

le 1er jour calendrier commence avec le 1er imsak/fajr qui suit la lunaison du nouveau mois.

Toutes les autres options, qui se basent aussi bien sur la nécessité de visibilité du premier croissant lunaire, qu'elle soit locale ou globale, avec ou sans instruments, ou bien sur le calendrier des lunaisons avec un 1er jour calendrier commençant au coucher du soleil, sont toutes imprécises, et/ou inconsistantes, et/ou compliquées et/ou non-durables, impliquant une activité soutenue, qui n'est pas nécessaire dans le tout premier cas. 

La solution la plus simple et la plus juste n'a malheureusement été utilisée que par un seul pays (la Libye) de l'ère moderne, avant de l'abandonner pour des raisons indéterminées. Aujourd'hui, il existe un forcing incroyable de certaines parties, les plus riches et les plus puissantes, pour essayer d'enterrer à jamais cette solution de bon sens dans les pays arabes et musulmans, malgré le fait qu'elle n'ait jamais contredit la jurisprudence.

En occident, les personnalités morales et physiques qui ont pris l'habitude de gérer les affaires de l'islam, sont entrain de céder les unes après les autres en s'alignant avec la tendance actuelle venue d'ailleurs, malgré les titres scientifiques qu'ils arborent pour signer des déclarations concernant le début ou la fin du ramadan, induisant les fidèles en erreur, contre toute attente.

2016 a été une véritable hécatombe concernant l'agenda rituel musulman.  Vous pouvez consulter les enumérations de toutes les irrégularités constatées dans la lettre qui a été publiée dans le journal arabophone El-Khabar, dont je joins, ici, la traduction  française.  

Il est enfin remarquable de voir que le lobby de la "visibilité" ne réalise pas la gravité d'une interprétation, qui met virtuellement en délicatesse un commandement de notre prophète (PBSL) avec les contraintes naturelles imposées par Dieu le Tout-Puissant. En effet, comment est-il possible de décréter que seuls 29 journées sont jeûnables, lorsque le décompte précis inter-lunaison fixé par Dieu (Soubhanahou wa ta3ala) recense 30 fajrs, et comment peut-on décréter de jeûner 30 jours, alors que ce même recensement inter-lunaison encore fixé par Dieu (Soubhanahou wa ta3ala) ne compte que 29 fajrs?  Les astronomes ont fait de leur mieux pour traiter la question la plus difficile, en l'occurence celle de la détermination des conjonctions lunaires au travers de la reproduction précise du ballet incessant des 03 astres que sont le soleil, la terre et la lune, mais il incombe à nos référents religieux et scientifiques musulmans de savoir conclure judicieusement et sans contredire la Vérité du Tout-Puissant telle qu'on la découvre dans sa Création Universelle, afin de conforter notre PEACE OF MIND (Itmi'nane). Le moins que nous puissions en dire, lorsqu'on on édicte un calendrier lunaire qui ne respecte pas ses limites temporelles inviolables, est que nos référents religieux et scientifiques n'ont pas encore réussi à "Rationaliser l'Irrationel" à l'aube de ce 3ème millénaire et une modernisation des logiciels méthodologiques de réflexions et d'études des questions traitant de l'ISLAM, doit être conduite incessamment sous peu, car le monde musulman est entrain de "drifter".

Quant aux fidèles qui choisissent déja de faire confiance à leur raison sans contrevenir aux textes scripturaires, je leur propose de prendre connaissance des les dates de Ramadan et Chawal  2020 (1441H) avant la publication d'un ensemble de videos, inchallah prochainement, qui va permettre de comprendre dans le detail le pourquoi du comment.

Pour cette année, et pour repondre aux questions de quelques musulmans dispersés de part le monde, j'ai choisi de publier le resume des calendriers pour 12 villes importantes situées aux quatre coins cardinaux ayant des fuseaux horaires différents. J'ai également ajouté dans les tableaux, les valeurs comparatives issues des 3 autres paradigmes. La durée de vie de ce mois béni de ramadan 2020 (1441H), est de l'ordre de 711.2 heures. A Lausanne, le 1er fajr essidiq du mois se lèvera environ 37' àprès la lunaison (l'entrée du crépuscule astronomique sera à 4h35' (-18 degrés), et le dernier jour du mois, le 22 mai, durera 22h28' avant d'être interrompu par la lunaison de chawal. Il y aura 30j de jeûn, selon le calendrier1 (qui respecte les limites temporelles du mois en maintenant la correspondance jours-priés(fajr)/jours-jeunés) pour les pays qui sont dans des fuseaux horaires inférieurs ou égaux à GMT+2, comme vous pouvez le voir dans la colonne NofDays1 de la table TCalDays, et 29j au dela à partir de GMT+3 (inclues l'Arabie saoudite et la Turquie).

J'ai donc uploadé 3 tables (TCalR pour le ramadan, TcalC pour chawal et TcalDays pour le nombre de jours jeunés. Chacune des 2 premières est représentée par 12 lignes et 7 colonnes (en excluant les headers). Chacune des lignes correspond à une ville. Et pour chaque ville les signification des colonnes sont les suivantes: colonne 1: nom de la ville, colonne 2: fuseau horaire (GMT+X), colonne3: la date et horaire de la nouvelle lune "DateNMXR" (pour ramadan dans TCalR et pour Chawal dans TCalC). Les 4 colonnes restantes indiquent les dates des 1ers jours de ramadan (dans TCalR) et de chawal (dans TCalC) selon 4 calendriers.

Dans la table TCalR, les colonnes FirstRamadan1, FirstRamadan2, FirstRamadan3, FirstRamadan4, indiquent les dates des 1ers jours de ramadan calculés selon les paradigmes (calendriers) suivants: chiffre 1 pour le calendrier naturel qui respecte les limites temporelles du mois (lunaisons+fajr essidiq), chiffre 2 pour le calendrier qui se base sur la fantasmagorie du "youm echarii" (lunaisons + youm charii, cad que le 1er fajr du mois n'est pas celui qui suit la lunaison mais celui qui suit le 1er maghrib après la lunaison), chiffre 3 pour le calendrier basé sur "l'unification des levant", et chiffre 4 pour le calendrier basé sur la "diversification des levants".

Il est a noté qu'aucun des calendriers 2, 3 et 4 ne respecte les limites naturelles du mois de ramadan et des mois lunaires en général, et en conséquence la correspondance jours-priés/jours jeunés. Dans ce cas, soit le 1er jour de ramadan est non jeuné, soit le 1er jour de chawal est anormalement jeuné, et soit les 2 anomalies à la fois.

Dans TcalC, les colonnes 3 à 7, indiquent les 1ers jours de chawal nommés Aid1, Aid2, Aid3 et Aid4, repsectivement selon les 4 paradigmes.

Le calendrier TcalDays est représenté par 6 colonnes, avec villes et fuseaus horaires dans les 2 premieres colonnes, ainsi que le nombre de jours de jeûn calculés selon les 4 calendriers ( NofDays1, NofDays2, NofDays3, NofDays4).

Vous constaterez également dans les colonnes FirstRamadan1, Aid1 et NofDays1 qu'il est naturel d'avoir des dates et nombres de jours différents de part le monde, ce qui rétabli le principe naturel de la "DIVERSIFICATION DU CALENDRIER LUNAIRE" dans le globe du fait de la localité de 4 paramètres: a/ fuseau horaire (méridien ou longitude), b/ saison, c/ latitude, d/ temps imsak qui varie chaque jour comme une fonctionnelle du jour et de l'angle de dépression du soleil (ce dernier variant egalement lui même chaque jour, du fait 1/ de la variation de la vitesse et de la direction de déplacement de la ligne d'ombre de la terre par rapport à l'endroit ou vous êtes, ainsi que 2/ de la différence de variation des courbes d'intensité lumineuse entre d'une part, la couche d'aerosol située au dessus de l'horizon, et d'autre part, la troposphere libre qui ne contient pas d'aerosols mais seulement des molecules d'air beaucoup plus petites, située juste au dessus de la limite d'aerosols.

Cette diversification du calendrier lunaire disqualifie naturellement l'existence d'un calendrier universel, à moins de le définir par rapport à un seul pays de référence (ex Arabie Saoudite) comme cela est le cas pour le calendrier  lunaire juif (défini par rapport à Jérusalem, et qui recense pour rappel, le nombre de jours commencant à 18h fixe entre 2 lunaisons consécutives). Mais cela violerait dramatiquement la contraite naturelle de diversification.

PS1: La connaissance du temps précis de imsak n'est pas nécessaire pour la définition du mois de ramadan dans le calendrier naturel 1 si l'occurence des lunaisons se produit en dehors du crépuscule astronomique. J'expliciterai tout cela de manière détaillée et avec illustrations a l'appui dans des clips vidéos que je suis entrain de préparer et qui seront diffusés dans quelques jours inchallah.

PS2: je rappelle ici comment se détermine le temps de imsak qui est un instantané et non pas un intervalle de temps:   le ciel noir qui apparait à l'horizon dans la direction de la levée du soleil (qui varie selon les saisons entre nord-est et sud-est dans l'hémisphère nord) se sépare visuellement en 2 regions, l'une basse, celle de la couche d'aerosols qui apparait blanche au dessus de l'horizon, et l'autre haute qui apparait bleue au dessus, dans la région libre d'aerosols, avant de se reunir de nouveau visuellement un peu plus tard, ne laissant plus apparaitre cette zone de fracture, dans un fond de couleurs rouge-oranger. Ce moment de réunification des 2 régions est le moment précis ou se réalise le imsak qui peut etre déterminé à quelques secondes près avec un traitement d'images appropriés, mais à une dizaines de minutes près (ou plus) à l'oeil nu ou avec des instruments, sans le traitement des images. A ce moment, l'intensité lumineuse à la surface est de 0.2 lux dans des environs non pollués par toutes sortes de lumières artificielles comme les lampadaires, où on n'y distingue rien n'y personne à quelque mètres de la position d'observation.

PS3: pour les calculs relatifs au calendrier 3 (unification des levants) j'ai utilisé un principe expérimental  simple qui requiert que l'age minimum limite pour que la lune soit observable avec instruments, par temps clair et sans couverture nuageuse, est de 12h au lieu de 11h40' . Je n'ai pas cinsidéré l'observation à l'oeil nue, qui elle, est concernée par une limite d'âge supérieure à 15h. Le calcul astromomique des levants, qui fixe des cut-off d'observation sur l'élevation de la lune et l'ouverture angulaire entre terre, lune et soleil, n'est dans ce cas pas utile à notre objectif de démonstration, même si je n'exclue pas des divergences singulières avec les calculs proposés. De plus le calendrier 3 est issu d'un paradigme incompréhensible à défaut de ne réfléter ni l'esprit ni la lettre du hadith.

PS4: Je n'ai pas onsidéré les calendriers qui ignorent la connaissance préalable de la nuit du doute car leurs biais par rapport au calendrier naturel est de 3 jours ou plus, soit 2 de plus par rapport au calendrier 3, et 1 de plus par rapport au calendrier 4. J'expliquerai dans la video la manière dont ces biais sont calculés. Mais ce qu'il faut dire à ce sujet, c'est que ce calendrier, tel que proné par ceux qui veulent  encore croire à la "nuit du doute" à l'heure ou le doute n'existe plus, n'a absolument rien à voir avec le calendrier du prophète de son vivant, car ce dernier étant d'inspiration divine. 

En conclusion il n'y a que 2 calendriers lunaire hégiriens qui ont un sens aujourd'hui: 1/ celui du prophète (PBUH) dont on ne saura jamais comment il fut déterminé même si il révéla aux hommes une solution conjoncturelle logique étant donnés les conditions d'ignorance, et 2 / le calendrier 1, qui est celui de la connaissance judicieusement appliquée et validée par le respect des lunaisons, et de  la correspondance "jours-priés(fajr)/jours-jeunés", que d'ailleurs les juifs appliquent mais avec un temps de référence différent des musulmans. Tous les autres calendriers sont issues de paradigmes qui ne répondent à aucun critère respectant le niveau des connaissances actuelles ou meme l'ignorance virtuelle de ces connaissances. La jurisprudence consacrée à la définition des mois lunaires musulmans n'a aucun fondement scientifique et doit être reconsidérée sur la base d'une validation scientifique qui respecte scrupuleusement l'équation "vérité scripturaire = vérité scientifique", autrement les musulmans se rendront coupables de violer le principe d'unicité de Dieu et d'en considérer 2 au lieu d'un seul, comme mentionné dans la sourate Ennahl (les abeilles), versets 51 et 52.

 

 

Image(s):